Prévention et traitement de l'halitose

  • Le traitement est principalement orienté vers l'éducation des patients sur la cause et  la prévention de l'halitose. Le traitement consiste ainsi à réduire la charge bactérienne. Le brossage des dents et le nettoyage de la langue ainsi que l'utilisation de bains de bouche sont considérés comme des traitements efficaces. Les substances antibactériennes ont démontré une efficacité dans la réduction de la croissance des bactéries produisant les CSV (de Boever & Loesche 1995, Pratten et al. 2003, Outhouse et al. 2006).
  •  La preuve scientifique de l’efficacité du nettoyage mécanique de la langue comme contrôle unique de l’halitose est toujours controversée (Danser et al. 2003, Haas et al. 2007, Outhouse et al. 2006, Pedrazzi et al. 2004, Quirynen et al. 2004, Seemann et al. 2001). Il est cependant évident que l’élimination mécanique des dépôts sur la langue constitue un élément du traitement contre l’halitose car la langue est la niche la plus importante de bactéries provoquant des odeurs dans la cavité bucco-dentaire. Par conséquent, Filippi (2009) propose d’utiliser un gratte-langue associé à une pâte spéciale pour la langue.

Traitement et prévention de l'halitose


  • Contrôle mécanique du biofilm c’est-à-dire nettoyage de la langue, nettoyage interdentaire, brossage de dents.
  • Contrôle chimique de la plaque avec des substances antibactériennes, comprenant l'utilisation régulière de dentifrices et bains de bouche antiseptiques, par exemple le digluconate de chlorhexidine, le fluorure d'amines/fluorure d’étain, le triclosan, le peroxyde d'hydrogène, les huiles essentielles.
  • Neutralisation des CSV, par exemple avec des ions métalliques ayant une affinité pour le soufre.
  • Thérapie parodontale réalisée par un professionnel (si nécessaire).
  • Prise en charge de toutes les causes systémiques possibles.
  • Orientation vers un psychiatre en cas d'halitophobie.