Epidémiologie de l'halitose

  • Les rares données épidémiologiques disponibles sur l'halitose proviennent de consultations de patients. Ces données doivent être évaluées avec réserve car issues de notation subjective.

D’après les études épidémiologiques :

24% de la population japonaise souffre de mauvaise haleine

(Miyazaki et al, 1995).

22% de la population française interrogée dans une étude (4 815 personnes de 15 ans et plus), rapporte avoir mauvaise haleine (Frexinos et al, 1998).

Jusqu’à 50% de la population souffre d’halitose d’intensité et de causes variables (selon une étude auprès  des membres de l’American Dental Society) (Quirynen et al, 1995).

 

25% de la population européenne, américaine et japonaise souffre de mauvaise haleine perceptible et 6% de mauvaise haleine permanente (Filippi & Meyer, 2004).

  • Il n’existe apparemment pas de différence de prévalence ou d’intensité entre les hommes et les femmes mais il semblerait que l’halitose augmenterait avec l’âge.
  • Selon les résultats d’une enquête téléphonique réalisée aux USA, 60% des femmes et 50% des hommes utilisent régulièrement d’autres produits que leur dentifrice pour se rafraîchir l’haleine (Rosenberg, 1994).
  •  Aux USA, le total des ventes de produits destinés à la prise en charge de l’halitose atteint pratiquement 1 milliard de dollars par an (Quirynen et al, 2002b).